samba felix ndiayeNé à Dakar le 6 mars 1945 et mort dans la même ville le 6 novembre 2009, est un cinéaste documentariste sénégalais qui est réalisa près de 25 films, depuis le début de sa carrière au milieu des années 1970 jusqu'à sa disparition. Au-delà de sa notoriété nationale, il est considéré comme « le père du documentaire africain ».

Samba Félix Ndiaye se sent redevable des talents de conteuse de sa grand-mère maternelle. Il a été très marqué par quelques-uns de ses propos : « Une parole intéressante a toujours des oreilles » ou encore « Tu ne peux pas t'asseoir sur la tête de quelqu'un qui te parle ». Samba Félix Ndiaye éprouve une passion précoce pour le cinéma. Adolescent, il fréquente régulièrement le ciné-club du Centre culturel français de Dakar. Après une formation en droit et sciences économiques à l'université de Dakar, il poursuit des études de cinéma à Paris (Université de Paris VIII et École Louis-Lumière) et, en parallèle, suit des cours d’ethnopsychiatrie à l’École des hautes études3.

La plupart des films mettent en scène avec peu de mots la vie quotidienne des gens ordinaires. Cependant les œuvres des années 2000 abordent plus volontiers des thèmes plus directement polémiques ou politiques. L'utopie reste d'actualité et le cinéma est l'un des chemins.

 

  

 

 

 

Filmographie

 

2007 Questions à la terre natale 52 min
2007 Le Revers de l'exil (comme directeur artistique16)  26 min
2003 Rwanda pour mémoire 68 min
1999 Nataal, en coréalisation France Langlois
(portrait du photographe sénégalais Babacar Touré Mandémory)
52 min
1998 Lettre à Senghor (Entre nous grand-père) 49 min
1998 Un fleuve dans la tête 54 min
1994 Ngor, l’esprit des lieux 91 min
1993 Lettre à l'œil 13 min
1993 Cinés d'Afrique (en collaboration avec d'autres réalisateurs) 59 min
1992 Dakar-Bamako 52 min
1992 Amadou Diallo, un peintre sous verre 13 min
1992 Dial-Diali (comme producteur15) 23 min
1989 Trésors des poubelles (une série de 5 courts-métrages)  
  Les Malles 14 min
  Les Chutes de N'Galam 9 min
  Teug. Chaudronnerie d’art 17 min
  Diplomates à la tomate 14 min
  Aqua 12 min
1986 La Santé, une aventure peu ordinaire 15 min
1978 Geti Tey (Prendre la mer aujourd'hui) 40 min
1975 Perantal (L'éducation du nourrisson) 31 min

 

  

 

Autre vidéo : INA.FR : Samba Félix N'DIAYE sur son film "Lettre à Senghor"

 

 

LEÇON DE CINÉMA DE SAMBA FÉLIX NDIAYE - FESPACO 2005

 

Samba Felix Ndyae commence son œuvre documentaire par une série de cinq documentaires de treize minutes, Les trésors des poubelles (1989), sur différents aspects de l’artisanat dans la ville de Dakar: Aqua sur la transformation de bouteille en aquarium décoré, Diplomates à la tomate sur la fabrication de valisettes en boîtes de sauce tomate, Chaudronnerie d’art sur la fabrication d’ustensiles de cuisine à partir de vieux moteurs, Les chutes de Ngalam sur la récupération de poussière d’or revendue aux bijoutiers, et enfin Les malles sur la transformation de fût métallique en malles. Au dernier Fespaco, le documentariste a donné à une audience des plus attentive une leçon de cinéma, animé par Jean-Marie Teno au Centre Culturel Français (CCF), dans le cadre du «Côté Doc» du festival. Nous avons retranscrit ses propos sur les raisons de sa «profession de foi» pour le documentaire et la naissance de cette série, dont voici un extrait:

"Je suis issu du mouvement qu’on appelait «Africains de l’indépendance». A la grande époque, on se réunissait au ciné-club pour parler des films, avec des maoïstes et autres trotskistes. On n’avait pas les mêmes idées politiques, mais on pouvait parler ensemble de cinéma toute la nuit.

Je constatais quand j’allais voir des fictions africaines, que ce qui me restait à la fin du film c’était des documents sur les lieux, les paysages, les gens… mais qu’il manquait une mise en scène, en plus je trouvais ça long et souvent ennuyeux. Je m’en excuse pour les copains, les amis qui font la fiction. A un moment donné tout le monde voulait faire des films à gros budget, sans se poser la question de la technique: qu’est-ce que ça veut dire éclairer une nuit? C’est quoi le travail sur la lumière? Comment faire bouger les acteurs, les faire parler? Comment faire sentir une odeur? Parce qu’il y a aussi des odeurs dans les films. Je trouvais que ces amis ne réfléchissaient pas assez sur le «background culturel»: sur ce que les films ne disent pas, sur la manière de raconter notre Histoire africaine.

Ma réflexion est comment on peut faire du cinéma en Afrique, à notre manière: la manière dont on bouge, la manière dont on goûte, dont on entend les choses, dont on voit les choses, notre perception du monde.

Après des années à Paris, je suis retourné à Dakar avec une caméra 16 mm pour faire une série de petits documentaires sur l’artisanat. Je me suis entouré de mes amis pour faire cinq films en un mois. Avec ces amis, on ne parle jamais avant du tournage: au moment de tourner je dis par exemple à Maguette [grand ingénieur du son sénégalais]:«je crois qu’il faut que tu prennes tel son», et il revient avec ce son. C’est comme ça que dans Les Malles, un des cinq films de cette série, on a un son très travaillé sur les marteaux et le vent, ce qui donne cette «symphonie». Pareil pour les images, je voulais qu’on fasse un travail sur les corps, comme pour une danse, et que ça ressemble au final à un «ballet».

C’est bien ce qui a de merveilleux dans un documentaire court comme Les Malles: nous oublions après quelques secondes que nous regardons un film sur la fabrication de cet objet. Par son travail minutieux du cadre, de la lumière, du son, et une mise en scène traduisant toute la grâce du geste de l’artisan, Samba Félix Ndiyae nous fait passer treize agréables minutes au «spectacle». "

 

Texte de Claude HAFFNER,
extrait de Le documentaire, un remède éventuel des maux dont souffre le cinéma africain ?, mémoire de Master de Cinéma – Paris III la Sorbonne - 2005

 

samba felix n diaye

Photo 1 & 3 : DAMEL - Photo 2 : FCAPA - Photo 4 : Livre

Articles sur lui :

  

WIKIPEDIA http://fr.wikipedia.org/wiki/Samba_F%C3%A9lix_Ndiaye
AFRICINE http://www.africine.org/?menu=art&no=9021
AFRICULTURES http://www.africultures.com/php/?nav=article&no=9002
FEStival international
du film d'AMIENS 
http://www.filmfestamiens.org/?En-memoire-de-Samba-Felix-Ndiaye
AFRICULTURES http://www.africultures.com/php/index.php?nav=article&no=7520
Le cinéma de
HENRI-FRANCOIS IMBERT
http://www.lecinemadehenrifrancoisimbert.com/livres
CINÉMATHÈQUE.FR http://www.cinematheque.fr/fr/dans-salles/hommages-retrospectives/revues-presse/accueil-critique-depardon/afriques-comment-avec-do.html
AFRICULTURES http://www.africultures.com/php/?nav=personne&no=3344
Groupe d'Études Ciméma
du Réel Africain
http://www.grecirea.net/textes/12Delphe10.html
CINÉAFRIQUE.ORG  http://blog.cineafrique.org/2009/11/09/le-cineaste-senegalais-samba-felix-ndiaye-est-parti-tres-tot/